Tout démarre lorsqu’un article de la LRBPO décrivant l’histoire exceptionnelle des martinets noirs paraît le 20 avril. Le jour suivant la newsletter de la LRBPO arrive dans ma boite mail avec un article sur Un oiseau voyageur : L’hirondelle de fenêtre. C’est sûr, c’est un signe 🙂 On doit faire une action sur ces 2 petits migrateurs en danger, nous savons également que nous sommes à un moment charnière pour agir, car la commune va bientôt travailler sur le futur Guide Communal d’Urbanisme. C’est sur ce concours de circonstance que nous avons commencer à construire notre programme. Nous nous sommes vite rendu compte qu’il y avait une journée mondiale du martinet le 07 juin 2021. Les délais semblaient difficile à tenir mais nous étions bien organisé.

Dimanche matin hirondelles

Nous avons donc pu écouter le matin, Eric Heymans qui un bagueur chevronné et qui nous a parler en long et en large de l’hirondelle. Eric fait partie du PCDN de Nassogne et a avec la collaboration de la commune,  a installé 24 nichoirs d’hirondelles de fenêtres « artificiel » sous le château d’eau de Nassogne, au niveau de l’étang des Goffes en 2017. Tous les nids sont occupés et des jeunes sont en train de construire de nouveaux nids eux-mêmes, ce qui démontre que la colonie se porte bien alors qu’il n’y avait plus d’hirondelles dans le village.

Il est possible d’installer des nids artificiels sur des maisons de particuliers et même de créer un débordement pour fixer les nids si la maison n’en est pas équipée. Pour y attirer les hirondelles, il est possible de diffuser des bandes-son de chants qui les aideront à s’intéresser à la zone. Si vous êtes intéressés, vous pouvez envoyer un mail à Eric Heymans qui vous fournira le fichier audio :heymanseric@gmail.com

De plus, pour lutter contre le manque de matériaux, les villes peuvent installer des bacs de boue (cadre en bois avec une bâche imperméable) dans des endroits dégagés avec un ajout d’eau de temps en temps.

NATAGORA possède un groupe de travail hirondelle, que vous pouvez consultez l’adresse suivante : https://www.natagora.be/hirondelles ou bien contacter à l’adresse mail suivante : hirondelles@natagora.be

Dimanche après-midi confection abris martinets en bois

L’après-midi, nous avons profité du temps doux et sec pour faire un atelier diy, à propos des nichoirs à martinet. Vous pouvez trouver des liens vers des nichoirs à faire vous même en bois.

Nichoir à martinets noirs

https://nichoirs.net/page5-10.html

http://martinew.canalblog.com/archives/2015/05/09/32026212.html

Si vous voulez attirer des martinets, la différence avec les hirondelles est que vous devrez mettre votre lecteur MP3 DANS le nichoir:) Vous pouvez retrouver les recommandations de poses sur le blog de Martine Wauters (https://www.aves.be/index.php?id=article_bulletin&tx_natbulletin_pi1[uid]=1532)

Dimanche soir conférence martinets

Le soir nous avons eu la conférence de Martine Wauters qui est la coordinatrice du GT martinet de Natagora et qui a poussé à l’instauration de la journée mondiale du martinet.

Le martinet noir est un petit oiseau qui peut à certains égards ressembler à un rapace, mais ça n’en est pas un ! Il passe sa vie en vol pour se nourrir mais aussi pour s’abreuver, dormir et même se reproduire… Ce qui explique ses petites pattes atrophiées, dont il a rarement besoin. Un martinet au sol a en général beaucoup de difficultés à repartir. Il faudra donc l’aider. Mais d’abord, s’agit-il vraiment d’un adulte, ou d’un jeune tombé du nid ? Repliez les ailes le long du corps : les plumes des ailes dépassent-elles de 1,5 centimètre ou plus par rapport aux plumes de la queue ? Si oui, alors c’est un adulte, continuez plus bas. Si ce n’est pas le cas, alors c’est un jeune, cliquez ICI. Si il pèse entre 35 et 45 grammes et est très agité, il a juste besoin d’un coup de pouce ! Trouvez un lieu dégagé et en hauteur, mettez-le au creux de votre main et tendez-le en face de vous. Si il est en bonne santé il partira tout seul ! NE LE LANCEZ PAS.

Si il ne veut pas partir ou retombe au sol, transférez-le au plus vite vers un centre de revalidation pour la faune sauvage : https://protectiondesoiseaux.be/index.php/les-centres-de-revalidation/belgique/. Le martinet noir ne se nourrit que de ce que l’on appelle le plancton aérien. Il ne faut donc absolument pas lui donner d’autre nourriture au risque de le tuer (pas de pain, de graines, de viande ou de vers par exemple), dans les centres, ceux-ci sont nourris aux grillons vitaminés toutes les heures. Si vous voulez des infos sur le GT martinet, vous pouvez visiter le site internet : https://www.natagora.be/martinets   ou bien contacter par mail à l’adresse suivante: martinets@natagora.be   Martine Wauters possède également un blog : http://martinew.canalblog.com/

Nous n’avons pas parlé des autres oiseaux mais il existe également des groupes de travail sur la chauve-souris : https://plecotus.natagora.be/ mais également un GT chouettes et hiboux : estelle.gottardi(at)gmail.com
Il serait intéressant d’entendre leurs également leurs recommandations.
Comme souligné dans l’article, nous sommes convaincus que des balises📝 doivent être intégrées dans le futur Guide Communal d’Urbanisme (GCU) pour sauvegarder les oiseaux, ce point est à l’ordre du jour du prochain conseil communal du jeudi 17 juin 2021.️❗️
Nous avions invité les membres du conseil communal et nous espérons qu’ils seront sensibles à la sauvegarde de notre biodiversité.🐦🦇🦉 de notre havre de paix même si ils n’ont pu assister aux exposés des experts.
La première des étapes serait de faire un inventaire, il existe d’ailleurs un site dédié, qui est le portail observations.be celui-ci permet aux observateurs d’encoder et de partager leurs données naturalistes en Belgique.
Recommandations martinets https://www.aves.be/index.php?id=article_bulletin&tx_natbulletin_pi1[uid]=1532
Recommandations hirondelles https://www.uvcw.be/environnement/bonnes-pratiques/art-2940

Share This