PRESENTATION CADASTRE ENERGETIQUE

 

La mise en place d´une politique d´Utilisation Rationnelle de l´Energie au sein des bâtiments de la commune impose la détermination aussi précise que possible des priorités d´actions. C’est pourquoi nous nous réjouissons de l’établissement de ce cadastre énergétique réalisé par la nouvelle éco-conseillère Laura Bertrand. Ceci permettra de prioriser les investissements sur les bâtiments les plus énergivores.

Nous aimerions soutenir la demande de Madame Bertrand lors de ce conseil, qui est d’établir des « eco-teams » ; mobiliser en interne une équipe transversale de volontaires, qui tentera d’implanter progressivement des changements structurels et de comportements auprès des collègues, permettant, à la fois, de réduire l’empreinte écologique et d’améliorer le rôle d’exemple de l’administration, mais aussi de générer des économies de dépenses publiques.

 

COMPTES CPAS et COMMUNAL

 

Après cette présentation réjouissante est venue la présentation des comptes du CPAS (boni de 50 000€) et de la commune qui sont moins bon, pour l’exercice propre, vu qu’il y a un mali de 211 000€ qui s’explique par :

– une forte diminution de la vente de bois : – 34 %

– l’engagement de nouveau agent communaux

– une dépense en informatique de + de 40 % (achat de logiciels pour les écoles)

– la subvention au CPAS (+27%), les fabriques d’églises (+23,7%) ainsi que pour le service régionale incendie (+8%)

– la modification du calcul de taxes qui sont reportés au prochain exercice comptable, 112 000€

 

Néanmoins si l’on regarde l’exercice global, la commune affiche un joli boni de +/- 2 359 000€

Notre conseillère a approuvé les comptes du CPAS mais s’est abstenue pour les comptes de la Commune.

 

Appel d’offres pour projet éolien à Bande

 

Le 1er octobre 2019, le conseil avait décidé de charger l’administration de proposer un cahier des charges pour la réalisation d’un concours de projet pour l’exploitation du site éolien à Bande.

Lors de cette séance, il a été décidé d’approuver l’appel à projets ainsi que le cahier des charges établi par le Collège communal.

Une commission de sélection va être constituée pour proposer un promoteur au Collège après avoir mené à bien la procédure d’appel à projets.

Membre de la commission :

– Liste IC : Jean-François Culot, Vincent Peremans, Marie-Alice Pekel, Marc Quirynen

– Liste Ensemble : Johanna Colmant et Philippe Lefebvre

– Liste DcM : Véronique Burnotte

 

Communication, aides/subvention « post-covid »

 

Le groupe Ensemble a débuté en demandant qu’elles seraient les initiatives de la commune pour soutenir les indépendants/commerces. La réponse du Bourgmestre fut qu’il n’y aurait pas de soutien financier car d’autres niveaux de pouvoirs le font. Il y aura par contre des capsules vidéos réalisées chez les indépendants/commerces qui le désirent.

 

Notre Conseillère Véronique Burnotte a proposé de soutenir les commerces locaux (circuits-courts) ainsi que les citoyens par l’émission de Volti spéciaux. La monnaie locale est déjà présente sur notre commune, le réseau est déjà en place, il n’y a plus qu’a discuter avec l’ASBL le Volti, tout comme à Gembloux avec l’Orno, ce modèle fonctionne!

La réponse fut extrêmement décevante, André Blaise ne voulant pas répéter ce qu’il avait déjà expliqué lors du dernier conseil du 29 mai, le collège ne veut pas débourser 1€ car l’argent doit être géré en bon père de famille pour toute la population … N’est-ce pas le rôle de la commune que d’aider ses citoyens et par la même occasion son tissu économique en situation de crise? Cette crise devrait même nous faire réfléchir à la nécessité de circuits-courts, proche des gens ! Il est plus que temps que de soutenir cette transition, c’est le bon moment, vous ne trouvez pas ?

Véronique a également demandé si le Collège avait entamé une réflexion pour soutenir les ASBL, les associations qui ont fait des investissement à fond perdu. La réponse fut la même, de plus, la seule ASBL qui a osée demander de l’aide à la commune s’est vue notifier une fin de non-recevoir…

Dépitée mais pas résignée, Véronique a demandé si on pouvait aider les artistes par le biais du centre culturel en améliorant la proposition qu’elle avait déposée l’année dernière, qui était d’offrir une place à chaque nouvel arrivant dans la commune. La réponse ne fut pas tendre du Bourgmestre, expliquant que le centre culturel croulait sous l’argent et que c’était à lui d’initier un programme pour soutenir les artistes.

 

Triste et amer, alors que les communes alentours établissent des mesures, que celles-ci profitent de prêt à 0 % de la Région Wallonne pour financer ces mesures de soutien, ici RIEN !!!

Share This