Compte communal 2018

Petit conseil en cette soirée du 10 juillet 2019, qui a débuté par l’explication en détail du compte 2018 par la receveuse, le compte se porte bien et présente un boni de 259 000 €. Malgré les conditions difficiles dans lesquels les communes se trouvent au niveau financier, au regard des charges qui ne cessent d’augmenter, notre commune dégage un boni de 11 000 € supplémentaire par rapport à 2017 pour l’ordinaire, et ce à la surprise de la receveuse, qui notait les importantes dépenses en voiries (+ de 800 000 euros), aucun projet d’envergure, mais des rafistolages en vue des élections communales de fin d’année. Il serait opportun d’avoir une vue globale sur la gestion du réseau routier pour pouvoir planifier l’entretien, mais également avoir une vue à long terme. Il y a également eu l’ouverture de la crèche à Masbourg qui pèse sur les dépenses, mais seulement pour la fin de l’année, en contrepartie la taxe immondice à augmenter et les dépenses en chauffage-électricité ont diminué de 10% par rapport à 2017, la justification était les recommandations de la commune auprès des différents services pour limiter le gaspillage, nous estimons nous que la véritable explication provient plutôt du côté météorologique, voir la conclusion du bilan 2018 de Météo Belgique:” L’année 2018 aura été caractérisée par des températures exceptionnellement excédentaires, à l’ensoleillement très anormalement excédentaire et aux précipitations très basses.” 

Transformation et extension du complexe sportif de Forrières

Le conseil devait se pencher sur l’acceptation du cahier des charges qui est divisé en 3 lots; le marché de conception avait déjà été attribué par le Collège le 26 décembre 2017, l’auteur de projet a établi début juin un cahier des charges subdivisé en 3 lots:

Lot 1: abords estimés à +/- 35 000 €

Lot 2: gros-oeuvre, finitions, électricité, HVAC estimé à +/- 335 000 €

Lot 3: traitement de façade estimée à +/- 113 000 €

Total +/- 483 000 € TVA comprise

Cette extension sera réalisée si et seulement si INFRASPORTS subsidie le projet, le montant du subside attendu est de +/- 361 000€ auquel cas, le collège a bien expliqué que ce projet ne sera pas réalisé!Le cahier des charges a été voté à l’unanimité même si celui-ci est peu ambitieux au niveau de l’empreinte écologique de la transformation et l’extension du complexe sportif.

Motion sur la réduction des heures de guichets à la gare de Marloie

La SNCB a décidé de réduire les heures d’ouverture des guichets de plusieurs gares prévues pour le 05 août, dont celle de Marloie, ceci est justifié par le porte-parole de la SNCB comme une nécessité au vu de la faible demande des utilisateurs, ceux-ci pouvant utiliser les automates lorsque les guichets sont fermés. Nous estimons que cette démarche n’est qu’une des étapes en vue de supprimer totalement les guichets, ce qui est démenti par la SNCB, mais nous voyons et surtout dans nos contrées rurales où le nombre de voyageurs est plus faible que dans les grandes villes et alentour que les services aux citoyens se réduisent à peau de chagrin. De plus ces automates ne sont pas des + simples à utiliser pour tout un chacun, que ce soit pour  les touristes, les personnes âgées, les malvoyants, les personnes à mobilité réduite, les personnes qui ne savent pas lire,etc. Ces automates doivent complémenter le service offert aux utilisateurs et non pas remplacer totalement le contact humain, car ces machines sont incapables de renseigner le billet le plus avantageux, elles ne peuvent pas non plus donner les correspondances, les travaux, etc. En gare de Marloie (ainsi qu’à Jemelle), il n’y a qu’un seul automate, si plusieurs personnes veulent un billet en dernière minute, ils sont dans l’impossibilité d’en acheter s’en rater leur train, si ils achètent un billet dans le train il se font sanctionner d’un supplément, est-ce vraiment la manière de rendre attractifs les transports en commun?

Documents comptables restaurant “Les Quatres-Saisons”

Philippe Lefebvre a demandé que le collège réponde à la question du citoyen (Alain Evrard) sur la fourniture des pièces justificatives sur le repas de nos édiles communales après la vente de bois du 13 novembre 2018. Celui-ci ayant fait appel à la CADA car sans réponse de l’administration (Commission d’Accès aux Documents Administratifs) cette instance a remis un avis le 17 juin  demandant à la commune de remettre “les documents comptables relatifs aux frais de restaurant et de boissons du 13 novembre 2018 à la partie demanderesse”Il faut savoir que cette instance n’est pas une juridiction, elle ne remet que des avis sauf en matière d’environnement où elle a un pouvoir décisionnel.

Il nous semble que la commune pourrait faire oeuvre de transparence, mais Mr Alain Evrard pourrait également vérifier les extraits comptables avec la receveuse qui sont disponible durant 1 mois après la publication du budget! 

Prenons un peu de hauteur et cessons ces querelles inutiles et non productives, nous représentons les citoyens qui nous ont fait confiance, il est plus que nécessaire de dépasser ces querelles de bas étage!

Share This